Dans des conditions extrêmes

Au delà de la plongée sous-marine, la maîtrise du temps dans les conditions extrêmes des profondeurs pousse naturellement RALF TECH vers la surface.

Depuis sa création RALF TECH entretien également des liens forts avec l’univers de la voile. La première incursion officielle de la marque dans le monde de la course au large date de 2012 où elle devient chronométreur officiel du mythique VENDÉE GLOBE, la course de référence en solitaire, autour du Monde, sans escale et sans assistance. Le vainqueur de la course, François Gabart, comme la majorité des skippers, passera la ligne d’arrivée avec sa montre RALF TECH au poignet.

En 2013, RALF TECH devient chronométreur officiel d’une autre grande course au large, la TRANSAT JACQUES VABRE. En 2016, c’est au tour de la TRANSAT ANGLAISE de demander à la marque de gérer le chronométrage de l’épreuve. En 2017 c’est Armel le Cléach, alors ambassadeur de la marque qui gagne le Vendée Globe. Puis en 2018, ce sont les skippers de la Golden Globe Race qui partent à l’assaut des océans chronométrés par RALF TECH.

En 2019, la BREST ATLANTIQUES, la course la plus folle au Monde, celle des Ultimes, ces géants des mers de 32 mètres de long et 23 mètres de large, aura, elle aussi, RALF TECH pour chronométreur officiel. Enfin, plus proche des skippers amateurs, RALF TECH est également partenaire de l’UNCL, l’Union Nationale pour la Course au Large, le club nautique français destiné à l’organisation technique de courses au large et de courses transatlantiques sur voiliers. A ce titre RALF TECH est bien sûr le chronométreur officiel de la majorité des courses à la voile françaises.