Le record du monde

Propriano, Corse. Le 5 juillet 2005. Pascal Bernabé est explorateur : épaves en eaux profondes, cavernes immergées, résurgences, monde du silence… Le mois précédent, un plongeur établissait en mer Rouge le record du monde de descente autonome, à trois cent dix-huit mètres sous la surface. Aujourd’hui, au large de la Corse, Pascal Bernabé s’apprête à repousser les limites ; objectif : trois cent vingt mètres. La remontée durera plus de neuf heures, de paliers en paliers, dans le noir et la solitude.

Pour calculer ses temps de décompression, deux ordinateurs de plongée et une montre… Un modèle RALF TECH conçu spécialement pour l’événement qui vaudra à l’horlogerie le même record que le plongeur établira ce jour-là dans l’histoire des profondeurs. Trois cent trente mètres, soit 12 mètres de plus que le précédent record. L’objectif est atteint pour l’homme et sa montre. La WR1 mérite le nom que son créateur lui prédestinait : World Record 1.

Une montre d’horloger ? Non. Celle d’un fabricant de matériel de plongée professionnelle. Pourtant, aucune autre montre n’a jamais égalé depuis le record établi par RALF TECH, ce 5 juillet 2005.